facebook_pixel

DRONE DÉBUTANT : Comment choisir le bon drone pour commencer ?

Les beaux jours sont de retour et avec eux votre envie de prendre un peu de hauteur. Cette fois c’est décidé, vous voulez acheter votre premier drone ! Mais par où commencer ?

Acheter un drone débutant : par où on commence ?

drone débutant avec caméraVous cherchez un drone débutant? il faut savoir ce que vous souhaitez en faire. Pensez-vous plutôt l’utiliser en extérieur ? En intérieur ?
Pensez-vous plutôt faire des courses avec vos camarades ? Ou bien prendre des photos de nos belles contrées Françaises ?Quoi qu’il en soit, il y a certains points auxquels il faut penser.En effet, les implications liées à l’achat d’un drone ne sont pas les mêmes que lorsque vous achetiez des petites voitures étant plus jeune. Ne serait-ce que par son prix, il est important de choisir le modèle qui vous conviendra le mieux.
C’est pour cela qu’il est préférable de bien réfléchir et penser à ce que vous souhaitez à l’avenir.Retrouvez vite notre article « guide d’achat : choisir mon drone idéal » reprenant les divers types de drones pouvant exister sur le marché (Classe, famille…).




Faut-il que mon drone débutant ait beaucoup d’options ?

« Beaucoup », tout est relatif. Parfois, certains drones bons marchés sont vendus avec une multitude d’options qui au final se trouvent trop complexes ou simplement défaillantes.

C’est pour cela que je conseille à tous les débutants voulant se lancer dans l’aventure du pilotage d’opter, sans conditions, pour deux options très pratiques.

La première est l’option ou mode Alti :

Ce mode est très intéressant car il s’agit d’une vraie assistance d’aide au pilotage. Il permet au drone de se stabiliser et de maintenir son altitude une fois que l’utilisateur relâche le joystick des gaz. Ceci va permettre au début de dissocier les deux joysticks mais aussi, d’éviter de perdre le contrôle en cas de panique.

La seconde est le mode RTH ou Return To Home :

Pour faire simple il s’agit du « retour à la maison » traduit grossièrement. Cette option est idéale pour un drone débutant car si vous perdez le drone de vue, vous n’avez qu’à cliquer sur le bouton RTH (à conditions d’avoir respecté le processus d’appairage au démarrage du drone). Le drone reviendra à la même position qu’au démarrage sans même toucher à la radio-commande.

Cette option existe sous un autre nom mais ne fonctionne pas exactement pareil. Ici, nous sommes, pour le RTH, sur une connexion GPS (donc satellite). L’autre option qui se nomme retour automatique est en relation avec les ondes de votre RC le ramenant donc non pas à l’endroit du décollage mais à l’endroit où se trouve la RC.

La présence d’une radio-commande pour contrôler votre drone n’est pas automatique. En effet certains drones se pilotent uniquement par smartphone. Cela est très pratique car vous n’avez pas à transporter la radio-commande en plus de votre drone mais pour commencer il vaut mieux opter pour la RC. Certains modèles de drones sont contrôlables par smartphone mais vous proposent d’acheter une radio-commande en option. Cela vous permet, par exemple, de pouvoir placer votre smartphone, avec le retour d’image dans un casque de réalité virtuelle. Ainsi, vous profitez d’une sensation de vol en immersion.

Il en va de même pour la caméra, certains modèles peuvent ne pas en avoir et d’autres vont eux, avoir une caméra HD ou VGA. La caméra est utile si vous souhaitez utiliser le retour vidéo.

La vitesse du drone est-elle importante ?

drone débutant vue aérienne
La vitesse est, comme nous le savons tous, une question de relativité démontrée par la célèbre formule E = Mc2 que nous devons à un grand homme. (Albert Einstein)

Plus sérieusement, très commun à nos drones, nous proposons généralement une option permettant de choisir la vitesse maximale du drone répartie en 3 modes. Le premier (mode 1) sera donc la vitesse de base, le deuxième (mode 2) propose un peu plus de vitesse et le troisième (mode 3) propulsera votre drone aux confins de l’univers.

Cette option est intéressante aussi par un aspect logique dû à la vitesse. En effet, lorsque le drone sera en mode de vitesse 3, les commandes seront beaucoup sensibles. Le drone sera donc beaucoup plus réactif aux changements de trajectoire le rendant beaucoup plus joueur.

Il existe sinon les drones racer qui commencent tout juste à sortir pour nous, utilisateurs grand public.

Ces drones sont presque systématiquement radio-commandés. Aussi doté d’une caméra embarquée (rarement en FHD) afin d’avoir un retour vidéo direct et fluide grâce au mode FPV. (First Person View – Vision à la première personne).
Je parle de ces derniers car oui, pour certains, la vitesse d’un drone est importante.

Parlons peu, parlons bien, parlons robustesse !

Commençons par le lien entre le rapport qualité/prix d’un drone.

La robustesse de ce dernier ne dépendra en aucun cas de la somme investie.

En effet, dans le terme « qualité/prix », la qualité ne va pas prendre forcément en compte la robustesse mais plutôt les options proposées, la durée de vol etc. Par là je veux dire qu’un drone à 9000 euros ne sera pas plus résistant qu’un drone débutant à 90 euros (c’est même plutôt l’inverse).

Il faut être conscient qu’il ne s’agit pas forcément de jouets comme évoqué plus haut avec la petite voiture de notre enfance que l’on pouvait jeter en bas des escaliers mais d’appareils (nuance entre jouet) avec des technologies embarquées rendant l’ensemble d’un drone non pas, je dirais, fragile mais exposé.

C’est pour cela aussi que les drones sont généralement dotés de protections d’hélices pour justement amoindrir cette exposition.

Petits conseils pratiques pour mon premier vol avec mon drone débutant :

Si je peux donner un conseil et en plus, de taille, c’est qu’il ne faut JAMAIS paniquer lors d’une perte de contrôle. Alors oui il y a le stress, l’angoisse la plus totale de crasher votre petit jouet mais paniquer n’aidera en rien.

Par paniquer, je parle par exemple d’éteinte la RC en plein vol pensant que ça va résoudre le souci alors que non. Le drone continuera vers la dernière direction indiquée et verra pour de vrai cette fois, les confins de l’univers.

Comprenez aussi qu’il risque assurément d’avoir plus de perturbations en fonction de l’altitude du drone et ce n’est pas parce que le drone ne va pas à l’endroit souhaité qu’il faut perdre son sang-froid.

Une chose aussi, lorsque vous ramassez le drone au sol, posez la RC sur le côté plutôt que de la garder à la main. Le but étant ici d’éviter de vous blesser bêtement en activant par erreur.

Une dernière chose, légalement un drone se pilote l’âge de 14 ans. En dessous de cet âge, ce n’est pas conseillé de laisser le drone dans les mains de l’enfant. Mais auquel cas il faut systématiquement l’assistance d’un adulte.

Petit choix de notre équipe :

C’est presque sans hésitez que nous avons retenus le drone R-FALCON de notre gamme.

Ce dernier a par exemple le mode alti évoqué plus haut. Muni d’un mode décollage et atterrissage automatique facilitant grandement les choses pour une première fois.

Il fournit une résolution caméra de 720p et une autonomie de vol de 10 minutes.

Vendu avec ces protections d’hélices et un second jeu d’hélice, ce drone va vous permettre de vous lancer dans vos premières prises de vues aérienne et vos premières sensations de pilotage.

Pour les amateurs de sensations fortes, nous avons l’honneur de vous présenter notre tout premier drone racer, le R-SPEED. Il s’agit de notre modèle de drone débutant Racer.

Pouvant aller jusqu’à 120 km/h en vitesse maximale il est équipé d’une caméra intégrée avec un retour HD 720 p. Sa structure (châssis) en fibre de carbone avec un revêtement plastique assure style et performance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *